Cinecruche vous conseille

Bonjour, ici HAL 9000, votre ordinateur psychotique favori. Chaque semaine, je tente de trouver réponse aux différentes problématiques pouvant survenir dans la vie d'un cinécruche.
Cette semaine :
Comment comprendre le Jean-Claude Van Damme
JCVD, alors jeune étudiant des Grands-Ballets-Jazz de Bruxelles, imitant une plante aware.
La problématique
Vous êtes un cinécruche ayant grandi dans une grande conurbation québécoise des années 70 et connaissez d’usage quelques locutions de franglais coutumières *. Sachez toutefois que vous n'êtes pas le seul à emprunter votre répertoire lexical d’une autre gang. Les français, par exemple, le font abondamment (et personnellement, je trouve ça assez honteux).
Mais le champion des champions dans cette catégorie est sans conteste le grand Jean-Claude Van Damme. En fait, ses propos sont tellement complexes à exprimer qu’il doit utiliser les mots de plusieurs langues, simultanément, pour se faire comprendre. L’esperanto ne suffisant pas, il a développé son propre dialecte : le Jean-Claude Van Damme.
Malheureusement, ce langage hautement philosophique n'est pas à la portée du premier venu; son discours métaphysique en ayant rebuté plus d'un.
(* Si vous avez grandi dans la région de Québec, notez qu’il est totalement risible de dire un « oui-peur » quand il s’agit d’un essuie-glace. La prononciation consacrée étant bien sûr : un « waï-peux ».)
La solution
Heureusement, HAL 9000 (et sa grande capacity de computing) est là pour vous aider. Il est devenu assez aware des quotations philosophiques de Jean-Claude Van Damme pour non seulement les traduire mais also les interpréter.
Voici donc résumé, pour votre régal intellectuel, les 5 points cardinaux de la pensée JCVD.
1. Être aware
"Y'a des gens, qui n'ont pas réussi, parce qu'ils ne sont pas aware. Ils ne sont pas au courant. Ils ne sont pas à l'attention de savoir qu'ils existent. Les pauvres, ils savent pas ! Il faut réveiller les gens. C'est-à-dire y'a des gens qui font leur travail, qui font leurs études, ils ont un diplôme, ils sont contents et tout ça. Alors, y'a des gens comme ça, qui ne sont, ils ne sont pas aware. Moi j'suis aware, tu vois."
Champ d'étude philosophique à part entière, l'aware est la pierre d'assise de la pensée Van Dammesque. Sans elle, tout s'écroule. Selon la sencyclopedie, « L'aware consiste essentiellement en la réduction de l'esprit à sa portion congrue l'awareness permettant ainsi d'ouvrir toutes grandes les portes de la perception ». JCVD étant, bien entendu, le premier a avoir atteint le stade de l'awareness.
2. Avoir sa brain pas à l'envers
"La drogue, faut pas toucher, c'est sérieux... Moi j'ai touché, j'ai perdu le touch, j'avais plus le feeling de la vie... Ma brain était à l'envers dans ma tête. La drogue, c'est comme quand tu close your eyes et que tu traverses la rue..."
S'inspirant de la fragilité spinoziste de la dépendance spirituelle, Jean-Claude nous pose cette question toute simple : "Peut-on être aware quand sa brain est à l’envers ?". Pour un début de réponse à cette épineuse question, référez-vous à l'excellente émission de Christiane Charette.
3. Favoriser le sponging du placenta
"Quand on sort d'un placenta à l'âge de 42 ans et quand on a l'intelligence, le brain, le computer, la mémoire d'un 40 ans mais qui est vide, elle doit se remplir de jour en jour, elle doit sponging, elle doit elle doit prendre comme une éponge, elle doit elle doit... OK ?"
Voilà une citation où l'intuition de JCVD touche au génie. Comment une telle prescience est-elle possible ? Est-ce parce qu’il est belge et que son pays est pogné avec une dualité linguistique ? Ou encore, comme il le spécifiait lui-même, qu’il ne touche plus à la drogue ? Quoi qu’il en soit, Jean-Claude résume ici de façon magistrale la pensée post-structuraliste de Michel Foucault.
4. Faire corps avec la nature
"Les plantes par exemple, qui n'ont pas de mains, et pas d'oreilles, elles sentent les choses, les vibrations, elles sont plus awares que les autres species."
J’espère que vous ne faites pas partie de ces species qui sont moins aware que les plantes. Mais où donc Jean-Claude a-t-il puisé toute sa science de Connoisseur ? Je commence à le soupçonner de faire partie de l’église de scientologie. Un dernier aphorisme et vous pourrez retourner voir vot' Canadien se faire planter par le Columbus.
5. S'appropier la puissance du mouvement perpétuel
"J'adore les cacahuètes. Tu bois une bière et tu en as marre du goût. Alors tu manges des cacahuètes. Les cacahuètes c'est doux et salé, fort et tendre, comme une femme. Manger des cacahuètes, it's a really strong feeling. Et après tu as de nouveau envie de boire de la bière. Les cacahuètes c'est le mouvement perpétuel à la portée de l'homme."
J’ai une vieille tante, Amiga Cinq-Cent, qui me demandait toujours quand j’étais petit : « Tu sais-tu c’est quoi la différence entre faire l’amour et manger des pinottes ? ». Je crois que la citation ci-haut est la réponse à une question analogue à laquelle on aurait substitué le mot pinottes par cacahuètes. Moi aussi, après avoir fait l’amour, ce qui est un really strong feeling, j’ai de nouveau envie de boire de la bière.
La conclusion
En résumé, ce que Jean-Claude veut nous dire, c’est que pour être vraiment aware, il faut se mettre dans un état végétatif tout en prenant pas de drogue mais sans se priver de manger des cacahuètes qui sont une species plus aware que vous et moi parce qu’elles nous redonnent le goût de boire de la bière Molson fier propriétaire de Canadien qui perd présentement 8 à 1 contre le Columbus car sa brain vient de sortir de son placenta avant que son computer soit formaté et doit donc sponging, tu vois, sans closer your eyes pour traverser la rue -- tout ça en nous donnant un really strong feeling de mouvement perpétuel à la portée de l’Homme.
Voilà.
Munie de ce savoir digne des plus grands penseurs de la renaissance, vous devriez être en mesure de masquer la médiocrité intrinsèque de votre style de vie. Et pour étancher cette soif de connaissance qui désormais vous étreint, googlez « JCVD citations » sur le ouèbe.
Dites leur que c’est HAL 9000 qui vous envoie.
Signé HAL 9000, votre ordinateur psychotique favori.
La semaine prochaine : Comment parler de la colonie artistique sans se fatiguer
 
Vous trouvez que HAL 9000 est vachement aware ? Glorifiez-le en enregistrant un commentaire
ci-dessous ou deversez votre fiel sur notre mur de la haine.

1 commentaire

Anonyme a dit…

Oh Hall 900, tu est vachement Aware