Les trouvailles de Monsieur Cinécruche

Puisque la mémoire est une faculté largement surévaluée, voici donc, puisées à même les profondeurs insondables de notre vaste collection de TV Hebdo, « Les trouvailles de Monsieur Cinécruche ».
Cette semaine :
Quelques classiques oubliés
Notes préliminaires
Les analyses de nos trouvailles comportent, dans l'ordre : le générique, un résumé du scénario et une appréciation artistique.
Le nombre placé entre parenthèses indique (de façon infaillible) la valeur artistique de l'œuvre : (1) chef-d'œuvre; (2) remarquable; (3) très bon; (4) bon; (5) moyen; (6) médiocre; (7) minable.
À la fin du texte est indiqué, quand ça nous tente, la convenance du film : (E) enfant; (A) adolescent.
L'astérisque signifie qu'il s'agit d'un film dont Cinecruche.com recommande fortement la promotion.
(N'oubliez pas de voter pour vos trouvailles préférées et courez peut-être la chance d'en gagner une version collectionneur en Blu-ray signée personnellement par votre humble serviteur.)
* * *
1956 • France (1) Monsieur Hulot et les torpilleurs de l'espace
Comédie-satirique réalisée et interprétée par Monsieur Hulot avec Nicole Germain et Howard Vernon.
Un hurluberlu sème la pagaille dans un astronef intersidéral.
Classique du genre. Trucages volontairement naïfs. Utilisation astucieuse du concept d'espace-temps. Monsieur Hulot à la hauteur. (E)
1976 • Canada (7) Frankenstein '77 *
Drame d'horreur de Roger Cardinal avec Martin Landau, Barbara Bain et Max von Sydow
Un savant fou tente de redonner vie à la créature composite que son arrière-grand-père avait créée.
Production à petit budget. Scénario indigeste. Mise en scène lamentable. Max von Sydow peu crédible dans le rôle du monstre.
2008 • Roumanie (2) 4 mois, 3 semaines et 2 brosses à dents
Étude de mœurs de Cristian Ceramic avec Oglindă Dinţi, Peria Scufunda et Rău Actorul
Suite à une série de quiproquos, une universitaire doit se départir de sa brosse à dents.
Admirable étude de l'architecture des salles de bain sous la dictature de Ceauşescu. Suspense naissant de la banalité du quotidien. Interprètes d'un naturel confondant. (A)
1984 • France (4) Le Remarquable
Comédie-policière de Philippe de Broca avec Jean-Paul Belmondo, Mireille D'arc et Françoise Fabian
Un gentleman-cambrioleur a maille à partir avec la riche héritière d'une plantation de cannes à pêches.
Récit rocambolesque à peine croyable. Nombreux morceaux de bravoure. Jeu athlétique de Belmondo éclipsé par les cascades de Rémy Julienne.
1991 • Canada (5) Glengarry Richard Glenn
Drame de George Mihalka avec Rémy Girard, Marie-Josée Croze et Donald Pilon
Un journaliste enquête sur la mystérieuse disparition de la moustache d'un animateur-télé vedette.
Traitement laborieux d'un cas célèbre. Réalisation potable. Donald Pilon convaincant dans le rôle de la moustache.
1981 • Italie (7) Emanuelle l'Amazone
Drame de mœurs musical de Joe D'Amato avec Laura Gesmer et Tino Rossi
Une photographe est capturée par une secte de vaudous-cannibales vouant un culte à la mémoire de Tino Rossi.
Scénario quasi-inexistant. Traitement racoleur. Exploitation d'érotisme. Présence embarrassante de Tino Rossi.
1962 • Algérie (4) Jihed l'Insoumis
Drame psychologique réalisé et interprété par Bachir Halimi avec Djemina Ferdi et Salah Zeghouane
La relation difficile entre un jeune berbère gai et sa mère alcoolique.
Œuvre originale pour l'époque. Rythme lent et méditatif. Quelques maladresses. Interprétation exubérante du jeune Halimi également auteur du scénario.
1959 • France (3) Du rififi chez les ploucs *
Drame policier de Jean-Pierre Melville avec Jean Gabin, Alain Delon et Roger Moore
Les répercutions tragiques d'un soufflé au fromage qui a mal tourné.
Rythme haletant. Mise en scène maitrisée. Forte distribution dominée aisément par Roger Moore.
1965 • Grande-Bretagne (3) Le couteau dans le sac
Drame psychologique de Roman Polanski avec Donald Pleasence, Françoise Dorléac et Catherine Deneuve
La lente aliénation d'un homme qui se croit la réincarnation d'un couteau ayant appartenu à un monarque déchu.
Climat étrange habilement créé. Bande sonore oppressante. Ustensiles variés. Jeu brillant de Pleasence dans un triple-rôle. (A)
1979 • Italie (6) La toubib à la plage se rebiffe *
Comédie de Nando Cicero avec Edwige Fenech, Alvaro Vitali et Michel Galabru
Les tribulations d'une femme-médecin nouvellement nommée dans une station balnéaire.
Multiplication affligeante de gags éculés. Décors ternes. Réalisation bâclée. Cabotinage éhonté de Michel Galabru.
* * *
Voilà, c'est tout. D'autres trouvailles, à un moment donné.
Signé Monsieur Cinécruche, génie fondateur.

5 commentaires

Angélique Soleil Lavoie a dit…

J'aime pas quand on est cryptique.

1) Mélange de Jacques Tati et d'autres trucs.
2) Space 1999
3) 4 mois, 3 semaines et 2 jours. Que j'ai pas encore vu. :(
4) L'homme de Rio
5)Glengarry Glen Ross mixé avec quelques invasions barbares
6) Absurde
7) L'insoumis
8) Références diverses. D'ailleurs, avec Delon, que Guillaume-coloc aime beaucoup, je dois voir le Guépard, qui a une direction photo hallucinante, paraît-il. J'ai vu le Samouraï avec coloc-cinéphile (pour l'association Melville/Delon)
9)Repulsion
10) En fait, si je comprends bien, le gars a réalisé plein de toubib et...

Merci Google.

Angélique qui perd du temps

Angélique Soleil Lavoie a dit…

7) I killed my mom, donc.

En passant, j'ai pas de lecteur aux rayons bleus. Jeu inutile, donc.

Mitaine a dit…

2010 - Canada (3) Le poids du vent.
Drame de Éric Hémoglobule avec Piètr Actor et Mulo.
Les tribulations d'une équipe de critiques prise entre un vieux fond de catholicisme, le regard des vrais cinéphiles et la crainte d'être traités de snobs par le grand public.
Titre significatif dans son insignifiance. Film ayant tant de moyens, de noms connus et d'ambition qu'on lui donne un trois parce qu'on n'ose pas trop s'engager. Si on s'assumait davantage, on parlerait des bonnes valeurs qui y sont représentées, mais comme on est médiafilm, on donne un note numérique pour avoir l'air objectifs.

Cinécruche a dit…

Piètr Actor, le cousin germain de Rău Actorul ?

Sinon, mes hommages à Éric Hémoglobule, Mulo et l'ensemble de votre contribution.

P.S.:
C'est pas gentil de rire du monde derrière les cotes dans le TV Hebdo. Ma culture filmique leur doit tout.

Mitaine a dit…

Ils ont mal coté Peur et dégoût à Las Vegas et bien coté Forrest Gump: je leur en voudrai éternellement.