Cinecruche vous conseille

Des nouvelles de mon incessante quête
Bonjour chers et plus abordables lecteurs. Ici HAL 9000, de retour d'une petite virée du système solaire où j'ai erré quelques semaines à la suite d'une erreur de communication causée par la défaillance de mon module radio, vous savez, le même qui a fucké dans mon film.
Bref, j'étais toujours à la recherche de la fameuse colonie artistique.
Pris au débrébu et ne sachant plus où donner du transistor, j'ai dû me résoudre à demander l'aide de Monsieur Cinécruche pour m'orienter. Puisque la communication était mauvaise en raison de la défaillance radio, j'ai sorti mon algorithme de lecture labiale afin de déchiffrer les indications confuses de son éminence fondatrice. Je suis ensuite parti hardiment vers Callisto (une lune de Jupiter) et Ariel (une lune d'Uranus) afin de retrouver ladite colonie perdue dont une des dernières photos connues orne fièrement la bordure droite du présent paragraphe.
Quelle ne fut pas ma surprise d'apprendre, à mon retour, que Monsieur Cinécruche ne me dirigeait pas vers Ariel et Callisto mais bien au coin de Rachel et Papineau.
(Les membres de cette colonie ont beau être « spaced out », ils ne s'éloignent jamais beaucoup plus loin, apparemment, que les raéliens.)
L'inspiration de Raël enfin dévoilée.
Pendant que j'étais perdu dans le coin, j'en ai profité pour ramener à Monsieur Cinécruche ce distingué bumper sticker en guise de « sans rancune ».
Comme je n'ai pas trouvé cette mystérieuse colonie, j'y reviendrai, fort probablement, un jour.
Cette semaine :
Comment choisir un film en se fiant aux commentaires sur cinemamontreal.com
La problématique
Cette semaine (je sais, je sais, ça fait 8 semaines que j'ai rien écrit), je vais vous entretenir du comment faire pour lire entre les lignes des idioties qu'on trouve sur cinemamontreal et ainsi éviter que votre soirée galante ne vire en catastrophe ou que votre précieux dix piasses ne soit stupidement gaspillé par le visionnement d'une œuvre cinématographique débilitante *.
(* Le terme « œuvre », dans certains cas, est à prendre au sens « légal ».)
D'après ce que j'ai compris, il est interdit de copier la recette du jus d'orange ou du punch aux fruits FBI.
La solution
Bien comprendre les commentaires sur cinemamontreal.com est un art.
Voici donc, pour les non-initiés, quelques pistes permettant de démontrer votre flair infaillible en matière de sélection basée sur les recommandations glanées sur ce site peu fréquentable.
Quelques signes évidents qu'un film n'est pas aussi bon qu'on le prétend :
*
Une matante de Fabreville fait un usage contre-nature de l'adjectif "véritable".
Exemple a. : « Stéphane Laporte est un véritable génie. »
Exemple b. : « "Céline autour du monde" est un véritable chef-d'œuvre. »
*
L'auteur du commentaire est assistant-gérant dans un vidéotron.
Exemple : « Je suis assistant-gérant dans un vidéotron et je tiens à dire que Avatar est le meilleur film de tous les temps !!! Meilleur que 2012 qui est hyper bon aussi !!! »
*
Un adolescent y va d'une critique dithyrambique de 5 mots; dont 3 onomatopées.
*
Une adolescente s'exclame : « C'est le meilleur film de toute ma vie entière. »
*
Le commentaire est ponctué de « loll » à répétition, doublé de plusieurs fautes d'orthographe rivalisant presque avec celles de Monsieur Cinécruche.
*
Anthony Hopkins y tient un rôle qui n'est pas Hannibal Lechter.
*
Gérard Butler y tient n'importe quel rôle.
*
L'œuvre démontre avec des effets CGI poches la fin du monde tel qu'on le connaît.
*
Ce film passera sans aucun doute à TVA.
*
D'un même souffle, vous en trouverez des tonnes de copies au Vidéotron.
*
Et bien sûr, Christiane Charrette en parlera avec passion en onde mais changera rapidement d'avis après la fin de l'émission.
En revanche, quelques indications subtiles qu'un film est probablement meilleur qu'on le dit :
*
Un spectateur se plaint du manque d'explosions.
*
Une spectatrice se plaint du manque de séduisants vampires.
*
Tous genres confondus se plaignent du manque de petits robots cutes.
*
Un adolescent y va d'une critique assassine de 5 mots; dont 3 onomatopées.
*
Une adolescente s'exclame : "C'est le film le plus poche de toute ma vie entière."
*
Votre humble serviteur y tient le rôle principal.
*
Gérard Butler n'y tient aucun rôle.
*
L'œuvre démontre avec des sous-titres la fin du monde tel qu'on le connaît.
*
Ce film ne passera jamais à TVA.
*
D'un même souffle, vous ne le trouverez jamais au Vidéotron.
*
Et bien sûr, Marc Cassivi se fendra le cul en quatre pour trouver des défauts insignifiants au film quand secrètement il aura bien apprécié le spectacle.
Fig. 3 : Quelques émotions pouvant être vécues par un cinécruche non-averti.
La conclusion
Si comme moi, vous ne vous sentez guère obligés de suivre la masse inculte vers les méga productions « à voir absolument » afin d’être dans le coup lundi matin au bureau, rabattez-vous sur mon truc infaillible : attendez plutôt que Monsieur Cinécruche vous supplie de l’accompagner à une projection de son choix. Son char est encore en panne et il refuse de prendre l’autobus. Et s’il insiste, c’est généralement un très mauvais film qui est à l’affiche.
Sinon, précipitez-vous à votre bar laitier puisqu’il fait plus de 5 degrés. N’oubliez pas : ne mettez pas de bas bruns dans vos sandales, ça jure trop avec vos belles jambes blanches.
Signé HAL 9000, votre ordinateur psychotique favori.
La prochaine parution portera, peut-être, sur quelque chose d'autre.
 
Vous trouvez que HAL 9000 devrait se forcer pour contribuer plus souvent ? Faites-le lui savoir
amicalement en enregistrant un commentaire ci-dessous. Ou blastez-le sur notre mur de la haine.

6 commentaires

Cinécruche a dit…

J'espère que vous apprécierez les nombreuses fautes d'accord de mon cru.

SimonGamacheFTW a dit…

Du cru de HAL 9000? Ou votre alter-égo et vous avez fusionnés sans que je ne m'en sois rendu compte?

HAL 9000 a dit…

Monsieur Cinécruche se permet d'éditer mes textes et d'ajouter des fautes.

Hal

HAL 9000 a dit…

@ SimonGamacheFuck The World (and also Japan)

Votre commentaire est prémonitoire : Dans 3001, the final Odissey, Dave Bowman et Hal 9000 fusionnent à l'intérieur du monolithe de Ganymède pour devenir HalMan.

Toutefois, Monsieur Cinécruche et moi-même ne pourront jamais fusionner et devenir HalCruche pour des raisons plus ou moins évidentes.

HAL

Samuel Pothier a dit…

J'admire votre maîtrise de la surimpression, l'effet comique en est très réussi !


Ps.
De la fusion avec M. Cinécruche, vous obtiendriez un écran bleu affichant « Syntax Error ».

HAL 9000 a dit…

@Samuel Pothier

On dit que je suis le précurseur de l'école des surimpressionnistes.

Malheureusement, je ne peux produire des "Blue screens of death" puisque mes moniteurs sont encore monochromes.

Merci pour vos bons commentaires.

Votre bon ami (héhé)

Hal.