Enfant prodige, L'

 
 
Genre
Film plate
La cote dans le TV Hebdo
 Moyen
Ceux qui jousent dedans
Patrick Drolet, Marc Labrèche et Mitsou
L'histoire
André veut être compositeur et explique son inspiration.
Le consensus des cinēcruches
Ordinairement plate et sans dénouement plaisant, ce chef-d'œuvre québécois digne d'un exposé oral de 5ième secondaire vous laissera sans mot.
À dérecommander à toute personne qui aime se divertir au cinéma.
Opinions des cinécruches
Un film qui n'est pas sans qualité
"Très instructif. Je ne connaissais pas vraiment André Mathieu à part le fait qu'il y a une salle à son nom."
- cool_stef
"André Mathieu était un excellent compositeur pianiste quand il jouait une note je n'avais même pas le temps de la voir."
- astroboy94
"La première image du film est captivante."
- rosedjl2000
Quelques bémols...
"Trop de piano classique. Bon pour les vrais amateurs de piano."
- marcash888
"Ordinairement plate. J'ai pas trouvé que c'était une histoire intéressante du tout sans denoument plaisant."
- hvg
"On dirait qu'il manque des bouts à la compréhension du film, on voit sa femme pendant 5 minutes et puis après plus rien, quoi elle est morte ?"
- snowdy_188
"C'est triste, mais ce film me fait penser à un exposé oral de 5e secondaire."
- mimilion19
"Boff les enfants n'aimeront pas, c'est plus pour adultes."
- j_m_hamel
"Et puis c'est Deauville et pas DAUVILLE!"
- fort514-sd
"Film avec des longueurs épouvantables. Seul les trames sonores étaient agréable mais j'aurais aussi bien ecouté 93.5 FM si j'avais voulu laisser caresser mes tympans de douce melodie classique. Le temporel de l'histoire laisse à désirer ainsi que les transitions douteuse de situation, d'ambiance et démographique. Bref je dérecommande ce film à toute personne qui aime se divertir au cinéma."
- smoke_time
Hyperbole patriotique
"Ce film québécois est un chef-d'œuvre. La musique tout au long du film est superbe, ineffable. On demeure sans mots. Enfin, un compositeur-pianiste, québécois en plus, André Mathieu est maintenant dans les rangs des Grands Classiques, Romantiques ou Modernes. Il est CONNU maintenant. Alain Lefèvre, ce pianiste exceptionnel et d'une rare sensibilité a réussi un coup de maître. BRAVO Alain... BRAVO à tous les artisans, producteurs, acteurs de ce beau film. MERCI de nous avoir fait connaître ce GÉNIE André Mathieu, un compositeur-pianiste bien de chez-nous."
- dkicor
"Très ennuyant. Ce n'est pas parce que c'est un produit québécois qu'il faut absolument le louanger."
- le_russe
"Ennui de la première à la dernière image. Un vrai film d'ici. 0/10."
- jeanfrancois_b
Erreur sur la marchandise
"Ce film m'a conquis. À part l'introduction de plusieurs pièces composées par Alain Lefèvre et non André Mathieu (si on se fie au générique, il y en a beaucoup)."
- alabon
Une affiche de rêve
"Le casting est un raté. Benoit Brière, Patrice Coquereau, Mitsou (!???), André Robitaille ne me semble pas crédibles."
- denise_l
"Quel mauvais choix d'avoir réuni Patrick Drolet et Catherine Trudeau. Mauvais goût, comment oublier Rich the Bitch et Lyne la pas fine ?"
- trouveratrouveraspas
"J’avais toujours l’impression que Marc Labrèche allait faire une drôle de face en lâchant un « bonsoir ma publique »."
- catheurine
Pour votre bénéfice, sylvie_d nous résume la chose
"Bonjour, Très bon film ,très touchant, impressionnant, une fine douceur a l'oreille. André Mathieu enfant nous captive avec son prestige, enfant influencé ,manipuler, par sa mère protectrice, égoïste Mimi Mathieu elle met tellement de pression a Mathieu qu'il se rongent les ongles, joue du piano, le front plisser a force de concentration (transe). Son père Rodolphe voit grand, a foi dans son petit prodige. André Mathieu rencontre le grand monde fait connaissance avec Wilfrid Pelletier (Benoît Brière) et autres de la haute société, par contre André va faire ses concerts a New York, Paris 1936 André veut être compositeur et explique son inspiration (les muettes, les abeilles, les indiens) imagination qui fait activer ses doigts sur les touches du piano a une rythme endiablé et délicieux a l'oreille. André adulte joué devient vulnérable, rencontre son bon ami l'ex pianiste Charles sombre dans l'alcool fume beaucoup. Sa jeune sœur qui a toujours vécus dans son ombre va tenter de l'aider. Certaine scène sont troublante, André est étouffer par la possession maternel. Premier amour Colette La femme de sa vie la deuxième Mme Mathieu qui nous fait voir un portrait de la difficulté a survivre a une décente de la gloire. André croit a une nouvelle chance ? compose une nouvelle mélodie, ont le sent revivre...... La toute fin est très touchante, baser sur une note* (peut ont dire pianoter sur l'émotion ?) enfance perdu! soutiens de familles,manipuler. A vous de juger! A Voir très bon film. Merci."
- sylvie_d
 
16415
Enfant prodige, L'
Le nouveau chef-d'œuvre québécois."
Ennui de la première à la dernière image. Un vrai film d'ici.
jeanfrancois_b
18

Aucun commentaire. Soyez le premier à dire des niaiseries !