Cinécruche vous conseille

Cette semaine :
Comment ne pas se laisser influencer par le placement de succulents produits lors de sa visite à l’écran argenté.
(Est quidem vera publicitus recta ratio naturae congruens, diffusa in omnes, constans, sempiterna, quae vocet ad officium subendo).
Une ébauche de thèse de rectorat par HAL 9000.
Qui n’a jamais été influencé par le placement de produits au cinéma ?
Moi-même, je me suis précipité chez mon concessionnaire Ferrari après mon premier visionnement de « Ferris Bueller’s Day Off ». Le placement de produits ne date pas d’hier. Déjà, dans le temps des programmes doubles, on pouvait voir des clips de pintes de lait dansantes pendant l’entracte, en attendant le bon film et après le navet de série B.
Vous absorbez aussi du placement de produits en suivant l’évolution de vot’Canadien chéri. Cela va même jusqu’à scénariser dans les moindres détails l’endroit précis où Pacioretty recevra sa prochaine commotion cérébrale sévère. Surement devant une pub de Tylenol® sur la bande. Ce n’est pas bien grave si sa carrière de pousseux de puck se termine à cet instant puisqu’il pourra toujours trouver un emploi chez Bell®, Molson® ou TSN®.
Fig. 1 : Exemple de bon placement de produit.
Fig. 2 : Exemple de mauvais placement de produit.
La problématique (S’il en est une...)
Petit a) Certaines sociétés ayant un nombre variable de scrupules tentent de promouvoir leurs délicieux produits par le média cinéma, dont l’auditoire est aussi captif que sa vessie le permet.
Fig. 3 : Discret placement de produit dans un film d’auteur.
Petit b) Le produit final est rarement celui annoncé.
 
Ce qui est promis
 
Ce qui est livré
 
 
 
 
Fig 4 : Quand un produit est vraiment mauvais, on utilise souvent le sexe pour le promouvoir.
La solution
J’ai consulté notre experte en cinéma à ce sujet. Malheureusement, au moment de mettre sous presse, sylvie_d, c'est-tu dommage, n’avait toujours pas répondu à nos appels.
La solution la plus simple, dès lors, consiste à voter pour le NPD® de Jack Layton® et l’équipe du Québec®. En effet, ce sacré Jack® a promis, entre autres promesses de sa glorieuse campagne, de taxer les riches, pas juste les IPOD®. D'ailleurs, devant le flou de ses multiples engagements, le chroniqueur d’un obscur blogue pourrait penser que l’industrie du cinéma ferait éventuellement l’objet d’une taxe sur le placement de produits également.
Tu as mon vote, Jack * (même si il n’y a pas de candidat NPD® dans ma circonscription).
(* Quand même, y’a toujours des hosties de limites.)
Une autre solution, s'inspirant de la « reverse psychology », consiste à se procurer le produit du concurrent direct de celui qui bénéficie de la visibilité à l’écran.
Ainsi, au lieu de suivre aveuglément les diktats du marché, dites non au nouveau IPAD2®. Et, en signe de protestation, faites plutôt comme Eliott et Jeff, et procurez-vous un puissant ordinateur couleur TRS-80 modèle 3®. 8 bit de pur bonheur.
Bien sûr, vous pouvez entrer dans le jeu et vous procurer tous ces excellents produits. Vous pourrez alors poursuivre en justice Tim Hortons® parce que vous vous êtes ébouillanté avec leur café trop chaud, Burger King® parce votre cul ne passe plus dans la porte, Future Shop® parce qu’ils n’ont pas assez insisté pour vous offrir cette garantie prolongée ou encore Jean Charest® parce que vous « n’avez pas voté pour ça ».
La conclusion
Que reste-t-il à conclure, sinon que le système capitaliste est basé sur la circulation du capital et que vous, unités de production économiques, devez y participer. Le boycott est parfaitement inutile, trop marxiste et le simple fait de vous y astreindre vous inscrira sur une liste noire au bureau de Dimitri Soudas®.
Et n’oubliez pas que, comme le dit la p’tite environnementaliste fatigante à la voix insupportable, « Acheter, c’est voter ».
Signé HAL 9000, votre ordinateur psychotique favori.
 
Vous trouvez que HAL 9000 devrait se forcer pour contribuer plus souvent ? Faites-le lui savoir
amicalement en enregistrant un commentaire ci-dessous. Ou blastez-le sur notre mur de la haine.

1 commentaire

HAL 9000 a dit…

Note à moi-même

Si j'avais su, j'aurais pas voté pour Jack, cette chronique ayant été écrite avant les élections.

Hal 9000